Attention

Attention, récit performatif de Danielle Brabant

Crédit photo : Laurie Cardinal

Le cône orange qui me colle aux semelles, mon boulet-fusée, m’entraîne partout, sauf à destination. Mon amie, abonnée au multitâches, fait tout et rien à la fois. Journées de détours et de dispersion. Dans un récit éclaté, intime et politique, portée par une boite, une pinte de lait, 12 hamsters, une prairie et moult écrans, je nous demande : à quoi, à qui on fait attention ?

 

Récit performatif | 60 min | 14 ans et plus

Conseillère au récit : la vie
Conseiller à la dramaturgie : Nicolas Rochette
Conseillère à la performance : Sylvie Tourangeau
Conseiller en tout, soutien indéfectible, répétiteur : Richard Lemay


SPECTACLES

2019

8 novembre dans le cadre de Contes d’un soir, événement créé par l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), La Forge, Trois-Pistoles
10 octobre, Festival Jos Violon, Maison Louis-Fréchette, Lévis
8 octobre, Rendez-vous s’épivarde, Rendez-vous des grandes Gueules, St-Léandre
21 avril, en mode Création en cours, Dimanches du conte, Montréal

COMMENTAIRES DU PUBLIC EN 2019
date, événement, lieu

8 novembre, Contes d’un soir, Trois-Pistoles
Bravo ! J’ai aimé les chansons, les ruptures de ton, de rythme. Je t’ai rarement vu avec cette énergie là sur scène. Tu tombes dans tes bottines-là avec ce spectacle.
Jean-Marc Massie, conteur, directeur général et artistique des Dimanches du conte à Mtl

J’ai trouvé ça super inspirant. Tout le monde peut de se retrouver là-dedans. C’était vraiment beau. J’ai beaucoup ri et tu m’as fait pleurer aussi.
Sarah-Maria Leblanc

Ça rejoint autant les jeunes que les vieux. On a tous notre cône orange.
Camille Sarrazin, dans la vingtaine

C’était moderne, cool. J’ai beaucoup aimé le style, on a ri, c’était le fun, c’est humain aussi. On voit que c’est vécu, que c’est senti. J’ai bien aimé le cône aussi. J’étais avec une amie qui s’est reconnue d’un bord à l’autre. Je crois que les gens se sont reconnus aussi dans la salle, j’ai reçu des bons feedbacks.
Gabrielle Ayotte-Garneau, directrice générale du Rendez-vous des Grandes Gueules

J’ai beaucoup aimé comment tu utilises ton corps dans l’espace. Tu danses, tu bouges avec le cône, tu es seule sur scène et tu prends la place, c’est super. En plus, c’est magique, ton spectacle est super d’actualité, alors c’est facile de se reconnaitre et d’embarquer dans l’histoire. J’ai beaucoup aimé tes anecdotes intimes et beaucoup ri quand tu parles des zèbres en aparté! J’ai vraiment adoré! Si tu le refais, j’aimerais retourner le voir avec mes amis!! Bonne suite ! Ton show a un potentiel de tourner +++ !
Andrée Sano-Gélinas

J’ai adoré. C’était touchant, plein d’humanité. Et j’en ai ri des sérieux bouttes. Ce que je trouve génial, c’est que je suis certaine que tu es allée chercher tout le monde, d’une façon ou d’une autre. Tout le monde est parti avec un brin de toi à travers soi. Moi, en tout cas, tu m’as souvent traversée.
Myriam Gratton

Tu es une conteuse hors pair. Je suis entrée dans l’histoire comme quand on regarde un film et qu’on est captivé. Tu captes notre attention. C’était épatant!
Micheline Martin

10 octobre, Festival Jos Violon, Lévis
Attention, une révélation qu’on écoute avec appétit et curiosité. Une impression de communion et de complicité. Un bonheur! Merci ! Ça commence bien le festival!
Carole Légaré, directrice du Festival Jos Violon

Wow! Magnifique découverte! Je me suis identifiée à bien des situations.
Catherine Dupaul

C’est très contemporain, très universel. C’est assez poignant et percutant.
Anonyme

Bravo! Ton récit nous apporte une grande réflexion sur notre façon d’être, notre écoute de la vie. Merci et bravo. Bonne continuité.
Anonyme

J’ai beaucoup aimé la juxtaposition des citations qui m’amenaient ailleurs et tes anecdotes qui me ramenaient à ma réalité. C’était très émouvant et très drôle par moment aussi. J’ai beaucoup apprécié aussi la fluidité de ta gestuelle. 
Serge Desormeaux

Magnifique! Tu as su garder mon attention. Très belles images, très beaux mots, très belle soirée. Je souhaite qu’il voyage ce récit, avec ce cône, de nombreuses soirées.
Lucette

J’ai vraiment aimé ton spectacle qui dégage une espèce de paix universelle. Tout le monde s’y retrouve, moi aussi, dans une partie de ce que tu présentais, et en même temps, il y avait quelque chose de tellement personnel, c’était très touchant.
Sylvie Archambault

8 octobre, RDV des Grandes Gueules de Trois-Pistoles, St-Léandre
 J’ai beaucoup aimé la présentation très animée et le récit qui a un caractère évident d’universalité, basé sur des moments personnels. La Grande Arche du récit m’est apparue bien rythmée et claire et les anecdotes pertinentes et drôles.
Martin Verret

C’était super bon. Le spectacle  monte en intensité au fur et à mesure que le récit se construit. Je t’ai trouvé excellente: une vraie performeuse!
Martine Yelle

21 avril, Dimanches du conte, Montréal
Spectacle foisonnant qui transcende la réalité du cône et l’épouse à la fois. On a besoin de cette parole, de ce récit performatif !
Bianca Côté

Tu tiens un bijou entre tes mains, quelque chose d’universel.
Tu m’as chamboulée.
Ana-Maria Seifert

Vous avez touché à plusieurs niveaux en même temps, mais jamais j’ai été perdu. Vous aviez des remarques intellectuelles, qui m’ont fait sourire, et des affaires plus terre à terre, plus près des gens. J’ai bien aimé.
Inconnu, dans la cinquantaine

Je voyais l’inspiration d’Yvon Deschamps. Il fait son monologue et tout à coup se met à chanter. Je voyais des liens.
Inconnu dans la trentaine

J’ai aimé ça parce que c’était comme si j’étais allé prendre une bière avec une vieille chum qui m’avait dit : il m’est arrivé de quoi dans la vie et voici comment je vois ça avec un peu de recul. Il y a beaucoup de clins d’oeil, on voit les liens, le fil est là. 
Yvanne

La métaphore du cône orange est extraordinaire. J’ai beaucoup aimé ça,
je me suis bidonnée, j’ai été émue, il y a des moments savoureux, tu utilises bien ton corps. C’est drôle, touchant, profond, c’est très fort.

Charlotte Gingras